Recommandations

Résultats de programme recommandés

Les participants ont recommandé l’engagement communautaire dans un processus d’apprentissage et d’amélioration comme objectif clé de l’homologation, menant aux résultats suivants :

  • Les gens de tout âge et de toute capacité vivent une amélioration significative d’accessibilité à travers le temps
  • Les entreprises découvrent des moyens abordables et durables d’inclure l’accessibilité
  • Les entreprises reçoivent une reconnaissance pour leurs succès, avec une amélioration mesurable des interactions avec les utilisateurs et la communauté élargie
  • Les résultats et les mesures serviront de réponse à la rétroaction de la communauté et s’amélioreront en conséquence

Recommandations des groupes de travail

En plus des principes énumérés précédemment, chaque groupe de travail s’est entendu sur les recommandations suivantes par sujets spécifiques.

Étendue et concept du modèle

  • L’homologation :
    • Récompensera les processus et le rendement plutôt que l’atteinte d’habiletés (c.-à-d. la réponse à la rétroaction de la communauté, l’innovation)
    • Inclura une divulgation juste aux entreprises et aux utilisateurs que le statut d’homologué ne garantira pas ou ne remplacera pas la conformité avec la LAPHO ou le Code
    • Inclura des degrés, avec une base définie, qui complètera la LAPHO et le Code des droits de la personne de l'Ontario (le Code)
      • Le niveau de base et les degrés auront des mesures qualitatives et quantitatives associées qui seront établies au départ selon un éventail de renseignements, incluant des index internationaux de différents secteurs, de la communauté et de l’expertise de l’expérience vécue
      • Les mesures de base et les degrés de succès seront réévalués, raffinés, et améliorés selon la rétroaction de la communauté reçue à travers les mécanismes de rétroaction établis
    • Fournira un appui, de la formation, et des ressources pour les entreprises qui n’ont pas encore atteint la norme pour l’homologation et de façon à encourager l’amélioration
    • Inclura des catégories déterminées par les tendances dans la rétroaction de la communauté et inclusives des besoins et des capacités tout au long d’une vie
  • Les catégories ne seront pas segmentées par type de handicap ou d’accommodation d’accessibilité
  • Le leadership de l’homologation :
    • Enverra des professionnels pour valider la rétroaction, avec l’agrément d’une source crédible et validée
    • Récompensera les entreprises homologuées
    • Fournira aux entreprises un rapport de la rétroaction positive et des domaines d’amélioration
    • Identifiera des ressources pertinentes pour aider les entreprises à s’améliorer
  • Le statut d’homologué sera réévalué régulièrement; l’homologation n’est pas automatique et devrait être renouvelée après chaque réévaluation

Incitatifs pour les entreprises

  • Les incitatifs seront d’abord attrayants pour les premiers leaders et attireront ensuite les retardataires avec l’engouement
  • Un modèle hybride qui combine les approches descendante et ascendante permettra aux organismes de défense, aux consommateurs, et à d’autres membres de la communauté de jouer un nouveau rôle d’autonomie et d’engagement dans leurs relations d’affaires
  • Les incitatifs pour les petites et grandes entreprises seront différents (c.-à-d. soutien et reconnaissance contre responsabilité sociale de l’entreprise), même si les deux devront porter leur attention sur l’expérience des utilisateurs
  • La reconnaissance du public sera la raison principale qui poussera les entreprises à rechercher l’homologation puisqu’elle pourra mener à une plus grande base d’utilisateurs et une visibilité à l’occasion d’un travail bien fait ou de succès (p. ex., une décalcomanie, des occasions de commercialisation, l’identification sur des plateformes en ligne ou des sites de cartes pour l’accès)
  • L’appui pour la mise en œuvre de l’accessibilité sera un incitatif important pour les entreprises puisqu’il minimisera le coût et le temps pour les entreprises qui veulent être accessibles, mais ne savent pas par où commencer
  • L’image de marque et la commercialisation seront critiques pour assurer l’appui des organismes
    • L’argument économique pour l’accessibilité devrait être bien articulé dans un langage qui est reconnu par les organismes dans chacun des secteurs

Gouvernance et leadership

  • Les entités de leadership et de gouvernance devraient être séparées et distinctes
  • Le leadership devrait entreprendre une ou plusieurs fonctions d’éducation, d’évaluation, et de reconnaissance, mais pas l’ensemble de ces fonctions
  • Le leadership sera responsble d’établir les compétences requises des professionnels qui évaluent les entreprises pour l’homologation
  • Le leadership devrait inclure un champion ou un organisme de très bonne réputation, ainsi que des liens à un éventail large et divers d’organismes communautaires
  • La gouvernance pourrait prendre la forme d’un conseil de gestion, d’un comité consultatif, ou d’une association qui offrirait un contrôle et une responsabilisation au programme
  • L’organisme de gouvernance devrait inclure la représentation de gens de tous les âges et de toutes les capacités, ainsi que les entreprises, le gouvernement municipal, et le secteur public dans son ensemble

Autosuffisance

  • Le programme d’homologation suivra un modèle à but non lucratif
  • Le modèle devrait envisager différentes sources de revenus, et se diversifiera davantage en prenant de la maturité
  • Le financement par subvention et le financement de démarrage seront nécessaires pour recouvrir les coûts à l’amorce du modèle, même si les frais rembourseront à la longue la majorité du financement avec l’adhésion des entreprises et l’augmentation des homologations
  • Le financement du gouvernement devrait être considéré sérieusement comme source de revenus
  • Un rédacteur de subventions et de rapports à temps plein sera un atout significatif au programme pour garder un financement et bâtir des relations avec les bailleurs de fonds et les commanditaires communautaires
  • Des frais pourraient être établis pour l’évaluation, l’homologation, ou l’éducation, mais devraient être déterminés selon la taille des entreprises (mesurés selon la surface occupée, le nombre d’employés, ou l’empreinte des clients)
  • Les frais devraient être gérés selon une structure à niveaux et ne pas dépasser un niveau raisonnable; les critères d’éligibilité pour chaque niveau seront clairement définis, avec de la flexibilité pour le leadership sur la façon d’administrer les critères
  • Le modèle pourrait inclure des options pour que les entreprises identifient lorsqu’ils ont besoin de soutien ou de financement pour rembourser les frais, sauf que le leadership devrait administrer ce remboursement et établir un arrangement équitable et transparent

Image de marque et commercialisation

  • La commercialisation devrait miser sur la valeur de l’homologation comme approche complémentaire à la LAPHO et au Code des droits de la personne de l'Ontario
  • La commercialisation devrait établir la conformité comme base pour l’homologation, mais devrait aussi faire la différence entre ce programme et les normes obligatoires
    • Le message ferait la promotion de la conception inclusive qui dépasse un quelconque type d’habileté
    • La commercialisation et l’image de marque pourraient identifier les entreprises qui sont ouvertes à l’idée de l’accès, mais qui ne sont pas encore conformes avec les normes pour l’homologation
  • Les efforts de commercialisation devront bâtir un engouement et une sensibilisation au programme pour que les entreprises et la communauté dans son ensemble sachent quel est le niveau d’accessibilité demandé pour l’homologation
  • Le modèle devrait chercher des moyens de collaborer ou de créer une image de marque conjointe avec des initiatives et des services existants dans la communauté et devrait faire usage de toutes les technologies disponibles et émergentes (p. ex., plateformes établies de médias sociaux, systèmes de conférence accessibles, etc.)
  • Le message et l’image de marque devraient :
    • Être simples, invitants, et communicables
    • Être axés sur l’expérience vécue de l’accessibilité et sur le processus d’apprentissage, de croissance, et d’amélioration
    • Faire la différence entre la formation et la reconnaissance des composantes du programme
    • Inclure un logo simple et universel qui sert de symbole ayant un sens qu’une entreprise et ses employés peuvent et veulent accommoder dans la communauté (p. ex., une lettre A majuscule pour l’accessibilité, toujours ouvert, disponible, etc.)

Apprenez-en plus et dites-nous ce que vous pensez

Apprenez plus

Retrouvez plus d'informations à propos des sujets ci-dessous:

Dites-nous ce que vous pensez

Dites-nous ce que vous pensez, laissez vos commentaires ci-dessous.

  • Like this post0
  • Dislike this post0