Message d'avertissement

Vous devez connecter ou enregister pour participer.

Mise en œuvre et portée

Les participants s’entendaient pour dire que la portée et la mise en œuvre du modèle d’homologation de l’accessibilité devraient reposer sur des principes d’inclusion, de conception concertée, d’appartenance partagée et de transparence. 

Principaux points de discussion

Assurer une mise en œuvre inclusive et transparente

  • La portée de l’homologation devrait être déterminée en accord avec les principes de l’inclusion, de la transparence et de l’apprentissage. 
  • Le modèle passerait par une étape pilote, et il y aurait une procédure bien définie pour l’obtention de la rétroaction, l’évaluation et l’amélioration continue.
  • Les participants s’entendaient pour dire que ce ne sont pas toutes les entreprises qui ont besoin d’accommodements pour l’accessibilité, et que les entreprises peuvent approcher l’homologation en fonction de degrés de compétence différents. Cependant, de nombreux participants estimaient que le modèle devrait éviter d’exclure un domaine fonctionnel, un secteur ou un défi d’accessibilité en particulier.
    • Une des approches suggérées par les participants consisterait à commencer avec un plus grand nombre de régions ou de secteurs coordonnés, ainsi qu’avec une feuille de route visant d’autres régions à plus long terme.
    • Les participants ont fait remarquer que l’homologation devrait tenir compte de la chaîne d’approvisionnement au grand complet ou de l'écosystème des services, ce qui comprend les planifications d’infrastructures et les fabricants.

Miser sur les fondements actuels et faire évoluer le modèle

  • Le modèle d’homologation pourrait commencer par des principes fondamentaux ou une croyance au processus menant à l’accessibilité, qui seront différenciés en fonction du type et de la taille des entreprises au fur et à mesure que le modèle vieillira.
  • Les faits vécus ou les obstacles en matière d’accessibilité auxquels les personnes font face pourraient servir de points de référence en matière d’excellence en accessibilité.
  • Tout comme l’accessibilité a une signification différente d’une personne à l’autre, les critères d’accessibilité pourraient être définis en fonction des besoins individuels.
  • Il existe de nombreux programmes qui pourraient servir de plan pour modèle d’exploitation.
  • Une composante importante de la mise en œuvre consisterait en la communication claire et au marketing des avantages de l'accessibilité universelle et en l’analyse de rentabilisation de l’homologation.

Bien que dans l’ensemble, les participants s’entendent pour dire que les points ci-dessus sont des considérations de base, les groupes de travail de la phase 2 pourraient aussi discuter des points suivants et atteindre un consensus. Les participants ont attaché une importance particulière à la mise en œuvre : comment pouvons-nous faire en sorte que le processus de conception soit réfléchi et inclusif, et qu'il se traduise par un modèle durable?

Autres points de discussion

  • Comment l’homologation peut-elle compléter la conformité à la loi, tout en restant distincte de celle-ci?
  • Est-ce possible d'adopter un modèle qui vise tous les secteurs et tous les défis? 
    • Si le modèle commence avec un domaine fonctionnel ou un type d’invalidité, comment choisissons-nous par où commencer? Comment tenons-nous compte des secteurs qui avaient été exclus initialement?
  • Est-ce que l’éducation, les histoires de réussite individuelles ou les arguments financiers se traduiront par un marketing plus convaincant? Quelle serait la meilleure façon de faire valoir la marque de l’accessibilité pour donner lieu à des changements?