Introduction: Contexte et groupes de travail

Contexte

L’accessibilité est un terme riche et doté d’un sens large qui fait d’habitude référence à la relation entre les besoins et les objectifs d’une personne et de son environnement ou de son système. Bien qu’il y aura toujours différentes manières d’y arriver, l’objectif de ce processus est d’améliorer cette relation pour les gens, quelles que soient leurs capacités, en visant une communauté plus inclusive.

De façon à utiliser une variété d’outils pour faire avancer l’accessibilité en Ontario, la Direction générale de l'accessibilité pour l'Ontario (la direction générale) a confié à Deloitte la tâche de faciliter une consultation publique ouverte avec plusieurs parties intéressées pour envisager la création d’un programme d’homologation de l’accessibilité avec une tierce partie. Les défenseurs de l’accessibilité, les personnes handicapées, les entreprises, les experts en homologation, les organismes à but non lucratif, et le secteur public dans son ensemble continuent à interagir à travers plusieurs voies de communication en offrant leurs recommandations au sujet d’une tierce partie éventuelle responsable de l’homologation, et au sujet des objectifs, de la conception, de la faisabilité, et de la mise en œuvre d’un modèle d’homologation de l’accessibilité.

Ce processus dépend d’un engagement constant avec le public, en cherchant une rétroaction dans les médias sociaux et une plateforme en ligne, certifiepouracces.ca, pour renseigner les discussions en personne et, dans l’autre sens, publier les thèmes discutés en personne pour solliciter des commentaires. Peu importe le modèle qui ressortira de ce processus, il aura été dirigé et conçu par les parties intéressées et sa crédibilité augmentera avec l’approbation du public.

L’espoir est que la discussion améliorera la compréhension des participants des intérêts communs, augmentera l’utilisation d’une langue commune, clarifiera les problèmes et les occasions, et bâtira de nouveaux outils, systèmes et pratiques pour appuyer l’action par la collaboration. Cette manière de bâtir une communauté gère les intérêts communs des communautés et souligne les occasions de collaboration pour l’avenir.

Discussions des groupes de travail de la phase 2

Le document présent reflète la discussion et le travail de cinq groupes de travail, des discussions publiques en ligne, et une série d’entrevues individuelles, axés sur cinq domaines : l’étendue et la conception du modèle, les incitatifs pour les entreprises, la gouvernance et le leadership, l’autosuffisance, et l’image de marque et la commercialisation.

Les participants étaient d’accord qu’une tâche clé pour le responsable d’un modèle d’homologation de l’accessibilité serait d’identifier et de définir clairement quatre ou cinq mots clés et ce qu’ils représentent dans le contexte du programme. « Accessibilité » et « homologation » seraient les premiers mots.

Tel que mentionné dans le texte précédent, le terme accessibilité est utilisé dans son sens plus large, soit la relation entre les besoins et les objectifs d’une personne et de son environnement ou de son système. L’intention, la conception et la prestation d’un environnement ou d’un système devraient inclure toute la diversité des besoins dans plusieurs domaines.

L’homologation fait référence à un « processus, souvent exécuté par une tierce partie, de vérification d’un produit, d’un processus ou d’un service pour savoir s’il adhère à un ensemble établi de normes ou de critères ». Ainsi, le terme englobe tout un éventail de modèles, variant en matière d’étendue, de concept et de leadership. L’homologation pourrait être :

  • Non institutionnelle (c.-à-d., en fonction d’une externalisation) ou institutionnelle (c.-à-d., gérée par une organisation centrale)
  • À un seul ou à plusieurs niveaux; fondée sur une échelle de notation ou un système de réussite ou échec
  • Spécifique à un secteur ou à l’échelle d’un réseau; dans des limites géographiques ou transférable dans plusieurs juridictions
  • Spécifique à un groupe démographique (c.-à-d., un certain domaine fonctionnel ou d’intérêt) ou incluant tout un éventail

Même si les participants des groupes de travail ne sont pas arrivés à un terrain d’entente à tous les égards liés à un modèle d’homologation de l’accessibilité, ils se sont mis d’accord sur un ensemble de principes directeurs et d’extrants clés de programme qui devraient être utilisés comme cadre pour un éventuel programme d’homologation. Un éventail de modèles viables pourrait cadrer dans ces principes et ces extrants. Des considérations et des recommandations ont été mises en évidence pour chacun des domaines d’intérêt qui suivent. Comme dans tous les processus de groupe ou de discussion, tous les membres ne peuvent pas s’entendre sur tous les points. Les points de discussion, incluant les opinions dissidentes et les risques identifiés, sont inclus comme rétroaction critique pour toute organisation ou association qui voudra être responsable du modèle d’homologation. Finalement, le présent document présente trois options de modèle à un haut niveau; ces options de modèle seraient pertinentes aux principes directeurs, avec une importance spéciale sur l’option hybride recommandée. Ces options, ou les prototypes similaires à ces options, seront élaborées plus amplement et le public pourra les commenter à la phase 3.

Conclusion

Tout au long de ce processus, nous avons appris qu’il est essentiel d’utiliser tous les outils disponibles pour que l’accès soit accessible. La conception inclusive devrait être un fondement de la pensée en affaires, en conception, et en développement. Dirigé par les besoins de la communauté, le programme devrait chercher à habiliter les gens de toutes capacités dans leurs vies quotidiennes et s’adapter aussi vite que les gens selon l'évolution des circonstances.

Les craintes par rapport au fait que les utilisateurs de l’homologation pourraient malgré tout voir des obstacles à l’accessibilité sont valides et sérieuses. Cependant, le programme peut complémenter les normes juridiques existantes, ce qui ajoutera de la valeur à l’écosystème des initiatives axées sur l’inclusion. Un programme indépendant et axé sur la reconnaissance peut combiner les meilleures pratiques en élaboration de normes avec une rétroaction sur l’expérience vécue. Le modèle sera horizontal et robuste, incorporant des connaissances de chaque communauté avec des habiletés techniques en conception inclusive, en expérience de l’utilisateur, et en accessibilité.

Bien que ces principes offrent un cadre, les prototypes de modèles soumis à la phase 3 seront la première étape pour mettre à jour le modèle d’homologation d’accessibilité et pour appuyer un changement culturel lié à l’accessibilité en Ontario et ailleurs.

Tel que remarqué à la phase 1, le processus de conception de ce modèle est volontaire, dans sa conception, son élaboration et sa mise en œuvre. Le processus se fiera donc à toutes les phases à l’expérience, aux bonnes intentions, et à l’enthousiasme des différents groupes d’individus et des organismes. Bien que nous ayons tenté d’élaborer chaque étape pour consulter de façon variée, à coût modique, et efficace, nous sommes conscients des obstacles à la participation des gens de toutes capacités étant donné les coûts et le temps requis. Nous remercions tous ceux et celles qui ont contribué, en personne, au téléphone ou en ligne. La richesse, la complexité, et l’étendue des discussions ainsi que les avenues de collaboration sont déjà des succès en soi.

Apprenez-en plus et dites-nous ce que vous pensez

Apprenez plus

Retrouvez plus d'informations à propos des sujets ci-dessous:

Si vous aimerez imprimer une copie du rapport, vous pouvez télécharger le rapport comme un document PDF (387 KB) ou télécharger le rapport comme un document Microsoft Word (137 KB).

Dites-nous ce que vous pensez

Tell us what you think by submitting your comments in the text box below.

  • Like this post0
  • Dislike this post0